La résilience au travail après des comportements toxiques d’un nouveau genre


Il y a quelques semaines à peine, un article paru dans Forbes dressait un portrait peu flatteur des dirigeants d’entreprises pour les inciter à développer certaines compétences afin d’éviter le chaos organisationnel et plus généralement la fin de leurs structures. Dernièrement Philippe Silberzahn, professeur à l’EMLYON Business School et chercheur associé au CRG de l’Ecole Polytechnique de Paris, alertait les entreprises sur l’existence en leurs seins de managers d’une forme très nuisible mais reconnue trop tardivement: les managers créosotes. Vous avez certainement déjà été confrontés à ce type de personnes et il est fort probable que vous ayez été victimes des conséquences de leurs comportements dévastateurs. Je pense donc nécessaire de présenter les idées développées par ces auteurs tant leurs éclairages sont intéressants pour réfléchir aux questions de management de la santé au travail au coeur de nos préoccupations scientifiques et managériales. J’apporterai aussi quelques éléments complémentaires à leurs réflexions.

Source: carpentierblogrh.wordpress.com