Loire-Atlantique. Burn-out : ces salariés qui craquent au travail


Nathalie, une cadre nantaise, a fait un burn-out il y a un an. Elle commence tout juste à s’en remettre.
Aujourd’hui, elle va mieux. « Je lis beaucoup, je me suis remise au dessin, je passe du temps avec mes enfants, je fais à nouveau des projets ».
Mais il y a un an, Nathalie (*) était au fond du trou. « Pendant deux mois, j’étais une loque. Je ne pouvais pas lire dix lignes, ni même suivre une conversation. Je passais mes journées dans un transat, sans pouvoir rien faire ».
La quarantaine, cadre dans une grosse entreprise de la région nantaise, cette « addict au travail » prise dans « la spirale de la réussite » a fait un burn-out débu

Source: www.presseocean.fr