Être heureux au travail ou travailler pour être heureux ?


Le bonheur est-il un bien social ?  
Cette question interroge le glissement sémantique opéré ces dernières années dans le monde du travail. Gravissant étage par étage la pyramide de Maslow, la notion de bonheur (et de Chief Happiness Officer) a peu à peu supplanté dans certaines entreprises la notion de Sécurité (Responsable SST – Santé et Sécurité au Travail -), elle-même reléguée aux oubliettes par la Qualité de Vie et le Bien-être au travail (Responsable QVT etc.). Cette problématique du bonheur au travail serait-elle à ce point critique qu’il faudrait en confier la gestion à des experts auto-proclamés ? A l’heure du chômage de masse, quel étrange paradoxe ! Là où des millions de chômeurs sont à la recherche d’un emploi, ceux qui en ont un (emploi) souffriraient donc du manque de sens, d’accomplissement et donc de bonheur ?  

Source: www.extia.fr

Une réflexion au sujet de « Être heureux au travail ou travailler pour être heureux ? »

Les commentaires sont fermés.