La justice reconnaît le harcèlement sexuel d’ambiance


Confirmant le jugement du Conseil de Prud’hommes de Tours, la Cour d’appel d’Orléans a jugé que le harcèlement sexuel peut consister en un harcèlement environnemental ou d’ambiance, où, sans être directement visée, la victime subit les provocations et blagues obscènes ou vulgaires qui lui deviennent insupportables.

Cour d’appel d’Orléans, 7 février 2017 n° 15/02566

Source: rocheblave.com