Autobronzants en sprays. Quels risques pour les esthéticiennes ?


Les autobronzants disponibles sous forme de sprays contiennent de la dihydroxyacétone (DHA). Cette substance n’est pas classée comme substance toxique, cancérogène, mutagène ou reprotoxique. Elle est cependant irritante pour l’œil, la peau et les voies respiratoires.

Source: www.camip.info