La médecine du travail en mutation


Face à une pénurie exponentielle de médecins du travail, la loi El Khomri a modifié l’organisation de la santé au travail depuis le 1er janvier. La périodicité des visites est laissée au libre arbitre des professionnels, avec un maximum de cinq ans pour les visites simples, et le rôle des infirmiers s’accroît encore d’un cran.

Source: www.lalsace.fr