Le cerveau d’un cobot est celui de son opérateur


La particularité d’un «cobot », ou «robot collaboratif », n’est pas de se substituer à l’humain, mais de travailler de concert avec lui. Pour mettre au point pareille machine, il est indispensable de penser dès la phase de conception à l’ergonomie de la relation qui s’installera entre le robot et son utilisateur. Explication avec Jean-François Thibault, chef de programme Ergonomie du groupe Safran.

Source: lesclesdedemain.lemonde.fr