Prévention des risques professionnels, un investissement gagnant !


La valorisation du collaborateur passe d’abord par l’instauration de mesures préventives pour renforcer sa sécurité. Des mesures qui permettent, selon l’Organisation internationale du travail (OIT), non seulement aux pays et aux entreprises de réduire les coûts et d’orienter leurs pertes astronomiques vers des investissements productifs, mais aussi d’augmenter la productivité. Pour ce faire, un système d’information fiable permettant de décrire avec précision l’état actuel de la situation en matière de prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles s’impose.

 

La prévention des risques professionnels n’est pas chose acquise et demeure un défi majeur pour chaque organisation. Risques physiques, psychosociaux, mentaux, chimiques, biologiques : la liste des dangers qui se dressent devant les employeurs est illimitée. Dr Hamzaoui Halim, spécialiste en santé et sécurité au travail (SST) au sein de l’Organisation internationale du travail (OIT) pour les pays du Maghreb, rappelle que «toutes les 15 secondes, un travailleur meurt dans le monde d’un accident ou d’une maladie liés au travail. Toutes les 15 secondes, 153 travailleurs sont victimes d’un accident lié au travail. Chaque jour, 6.300 personnes meurent d’un accident du travail ou d’une maladie liée au travail soit plus de 2,3 millions de morts par an. La plupart des 317 millions d’accidents qui se produisent chaque année sont à l’origine d’absences prolongées du travail et souvent d’incapacités ou d’infirmités permanentes». Pis encore, ajoute l’expert, «le coût humain de cette menace quotidienne est considérable et on estime que le fardeau économique des mauvaises pratiques de sécurité et santé au travail représente, tous les ans, 4% du produit intérieur brut (PIB), soit le montant astronomique de 2.800 milliards de dollars».

Source: lematin.ma