Emballages alimentaires. Inquiétudes autour des huiles minérales


L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) alerte sur la contamination des denrées alimentaires par les huiles minérales présentes dans les encres ou les adhésifs des emballages alimentaires. Et émet une série de recommandations à destination des fabricants.

L’agence sanitaire Anses a recommandé mardi de « réduire la contamination des denrées alimentaires par les huiles minérales », des dérivés d’hydrocarbures parfois cancérigènes présents dans de nombreux emballages notamment dans les encres et les adhésifs.

Elle conseille notamment aux fabricants d’emballages de revoir leur « procédé de fabrication » pour utiliser des matières premières qui n’en contiennent pas.

 

Les huiles minérales sont des mélanges complexes issus du pétrole, utilisés principalement dans les encres et adhésifs des emballages alimentaires en papier et en carton. Des travaux en laboratoire ont montré qu’elles pouvaient migrer et se retrouver dans les denrées alimentaires sèches (pâtes, riz, lentilles…) contenues dans ces emballages.

 

Les MOAH et les MOSH

Deux catégories d’huiles sont mises en cause : les MOAH (mineral oil aromatic hydrocarbons) et les MOSH (mineral oil saturated hydrocarbons). Or il a été prouvé qu’au moins certaines MOAH sont cancérogènes et mutagènes (elles entraînent des altérations de l’ADN). Pour ces dernières, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail « estime qu’il est nécessaire de réduire la contamination […] en priorité ».

Source: www.ouest-france.fr