Exposition aux Cancérogènes Mutagènes Reprotoxiques – Entreprises – CARSAT Aquitaine


Au sens de l’article R 4411-6 du code du travail, sont considérées comme agents CMR toutes substances ou toutes préparations

  • Cancérogènes (C) : Substances et mélanges qui, par inhalation, ingestion ou pénétration cutanée, peuvent provoquer un cancer ou en augmenter la fréquence.
  • Mutagènes (M) : Substances et mélanges qui, par inhalation, ingestion ou pénétration cutanée, peuvent produire des défauts génétiques héréditaires ou en augmenter la fréquence.
  • Toxiques pour la reproduction (R) : Substances et mélanges qui, par inhalation, ingestion ou pénétration cutanée, peuvent produire ou augmenter la fréquence d’effets nocifs non héréditaires dans la progéniture ou porter atteinte aux fonctions ou capacités reproductives.

Malgré les différentes actions menées les années précédentes, aujourd’hui, 2,2 millions de salariés sont toujours exposés à au moins un agent cancérogène. Ce constat a amené la Caisse Nationale à harmoniser ses actions sur l’ensemble du territoire national en se concentrant sur 4 priorités d’action :

  •  Le perchloréthylène (classé cancérogène de catégorie 2, règlement européen CLP) dans les pressings.
  •  Le soudage à l’arc en chaudronnerie (les fumées de soudage sont classées cancérogènes de catégorie 2 par le centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC). Par ailleurs, certains composés contenus dans les fumées de soudage ont des classements spécifiques CMR. C’est le cas par exemple de certains oxydes de métaux.
  •  Les Emissions de Moteur Diesel (EMD) en centres de contrôle technique (les échappements de moteur diesel sont classés « cancérogènes de catégorie 1 » par le CIRC).
  •  Le styrène (classé « Toxique pour la Reproduction de catégorie 2 » – règlement CLP, 6.6.2014 – et répertorié « Cancérogène catégorie 2B » par le CIRC) en plasturgie et nautisme

Source: entreprises.carsat-aquitaine.fr