Mieux encadrer le stress post-traumatique chez les camionneurs


Depuis qu’un homme s’est enlevé la vie devant son camion en 2013, Patrick Forgues ne peut plus se tenir derrière un volant.

Le camionneur de Saint-Anselme, dans Chaudière-Appalaches, circulait sur l’autoroute 40 à la hauteur de Neuville, en plein mois de février, lorsqu’il a aperçu une voiture stationnée sur l’accotement.

« Quand je suis arrivé à une centaine de pieds, la portière s’est ouverte. L’homme a débarqué de la voiture pour sauter en avant de mon véhicule. Naturellement, je n’ai pas eu le temps de faire quoi que ce soit », se rappelle Patrick Forgues.

L’homme de 40 ans souffre maintenant du syndrome de stress post-traumatique sévère. Il a tenté un retour au travail, sans succès. « Ma vie a basculé cette journée-là », affirme-t-il.

qu’un homme s’est enlevé la vie devant son camion en 2013, Patrick Forgues ne peut plus se tenir derrière un volant.

Source: ici.radio-canada.ca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s