La position Assis/Debout dans les métiers du Tertiaire (Assurances – Banques) et Santé au Travail 


En secteur tertiaire, travailler en permanence assis tout le long de la journée entraîne son lot d’inconvénients pour la santé des salariés et je constate au quotidien les grands dégâts de cette sédentarité sur les travailleurs de ce secteur à travers leur suivi médical sur le long terme : Savez-vous que rester assis tue plus que le tabac (fumer 1,25 paquets par jour serait l’équivalent de 5 heures de sédentarité) ? et pourtant dans le secteur des banques ou des assurances tout est conçu pour recevoir le public, traiter les dossiers et assurer la plupart des tâches en position assise, de façon inconsciente le salarié a tendance à tout vouloir mettre à portée de main afin d’éviter de se lever (imprimante, scanner, téléphone…) cette position assise prolongée favorise le risque de pathologies cardio-vasculaires (troubles de la circulation sanguine, surpoids et obésité, diabète), de cancers et l’apparition de troubles musculo-squelettiques (dégénérescence musculaire).

L’idéal serait donc au contraire de se créer des nécessités de mouvement à un bureau assis : aller chercher son document sur une imprimante à distance par exemple ou au mieux d’être carrément installé dans un bureau assis-debout très tendance actuellement dans les pays nordiques (et où la loi oblige progressivement les entreprises à adopter le concept), doté d’un plateau qui s’ajuste en hauteur, le plan de travail s’adaptant à la taille de chaque salarié en travaillant soit debout soit en position assise. Le principe est donc de pouvoir régler son poste de travail en hauteur véritable alternative pour varier les postures (le monter pour travailler debout, le descendre et l’ajuster pour travailler assis).

Source: medecinetravail.canalblog.com