TMS : le tableau 57 est révisé, mais toujours pas là où ça fait mal


Cinq ans après l’épaule et le coude, c’est au tour des paragraphes du genou et de la cheville-pied d’être enfin modifiés. Une mise en cohérence sans enjeu particulier. Car le bras de fer se joue ailleurs : sur le syndrome du canal carpien, qui bloque la révision du dernier paragraphe.

C’est un travail d’expertise, de concertation paritaire, et parfois d’arbitrages ministériels qui dure depuis maintenant plus de 10 ans, mais dont les traductions réglementaires ne paraissent qu’au compte-goutte, parfois longtemps après que le compromis a été trouvé, ou que l’expertise est terminée. La révision du tableau de maladies professionnelles n° 57, qui concerne les « affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail » – principal tableau pour la reconnaissance des TMS dus au travail – a débuté en 2006, lorsque la CnamTS (caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés) interpelle le ministre du travail sur la nécessité d’une précision accrue. Après l’épaule en 2011, puis le coude en 2012, c’est aujourd’hui les deux paragraphes concernant le genou, ainsi que la cheville et le pied, qui viennent d’être révisés.

Source: actuel-hse.fr