Prévention des addictions : établir les liens entre consommation de psychotropes et situations de travail


La mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Midelca) évalue à 20 millions le nombre de salariés en CDI ou CDD, d’agents de la fonctions publique mais aussi populations précaires et personnes en recherche d’emploi qui seraient concernées par des problèmes d’addiction. Alcool, prises de médicaments,  substances psychoactives (SPA), dépendance au travail (workaholisme) et aux outils numériques (smartphone, réseaux sociaux)… les addictions au travail ne sont plus plus des sujets tabous dans les entreprises. D’ailleurs, elles ont fait leur entrée dans le nouveau plan santé travail 2016-2020. Lequel prévoit de s’appuyer sur les services de santé au travail afin de mener des actions visant à mieux prévenir ces risques multifactoriels et leurs conséquences. Ce qui implique de former les acteurs de la prévention au repérage précoce et à l’analyse des situations de travail susceptibles de favoriser des pratiques addictives.

Source: www.addictaide.fr