L’Europe adopte les critères de définition des perturbateurs endocriniens


Après une année de blocage, la France a dit oui à la proposition de la Commission. Colère des associations, qui jugent le texte trop laxiste pour assurer une bonne protection de la santé de la population et de l’environnement. L’Etat français met en avant la possibilité de déroger à la règlementation européenne pour assurer une meilleure protection à ses ressortissants.

Source: www.journaldelenvironnement.net