Définitions et aspects épidémiologiques des risques psychosociaux


Résumé : Après avoir retracé l’histoire récente des risques psychosociaux, présenté la diversité des qualifications terminologiques et donné un aperçu de la fréquence de cette problématique, l’article s’attarde sur la nature de ces risques et ses conséquences pour la santé. Les risques sont représentés (1) par les contraintes perçues avec les modèles de Karasek et Siegrist comme premières illustrations, enrichies ensuite de nouveaux concepts tels que les conflits éthiques, l’injustice organisationnelle, l’insécurité de l’emploi, la mauvaise qualité de l’encadrement, etc. et (2) par les facteurs organisationnels, non perceptuels, qui peuvent affecter la santé des opérateurs, directement (comme le temps de travail prolongé) ou indirectement via la perception des contraintes (comme des horaires de travail inadaptés à ceux des écoles ou des crèches). Les conséquences sur la santé sont évoquées d’abord d’un point de vue physiopathologique avec la description mécanistique du stress aigu et chronique sur le plan hormonal, neurobiologique et épigénétique puis d’un point de vue épidémiologique en passant en revue les études qui associent exposition psychosociale et maladies cardiovasculaires, troubles musculosquelettiques, troubles anxio-dépressifs, burn-out , suicide, stress post-traumatique, addictions, workaholism , accidents du travail et de trajet, etc.

Source: hal.archives-ouvertes.fr