Le compte pénibilité enterré ?


C’est une bonne nouvelle pour le patronat et un revers pour les syndicats. Sur ce dossier de la pénibilité qui empoisonne les concertations sociales, le gouvernement avait annoncé qu’il irait vite. La nouvelle architecture devait être scellée, fin août, lors de la rédaction des ordonnances réformant le code du travail, après nomination d’une commission d’experts. Mais ce préalable était jugé bien inutile pour le patronat, qui bataille farouchement contre le dispositif depuis sa création en 2014, au motif que le compte personnel de prévention de la pénibilité, ou C3P, serait trop complexe et, donc, inapplicable et coûteux.

Source: www.alternatives-economiques.fr