La réparation du licenciement abusif pour inaptitude professionnelle durement impactée par les ordonnances « loi travail »


La sanction spéciale pour licenciement abusif d’un salarié en inaptitude d’origine professionnelle va disparaître !

Si un salarié présente une inaptitude d’origine professionnelle, c’est que son emploi (ou même son employeur) en est à l’origine.

Soit parce qu’il s’agit d’un emploi pénible, qui impacte le corps ou le psychisme du salarié.

Soit parce que l’employeur n’a pas respecté ses obligations en matière d’hygiène et de sécurité au travail.

En tous les cas, ce salarié ne serait pas handicapé s’il n’avait pas travaillé dans cette entreprise.

C’est pour cette raison qu’en cas d’inaptitude d’origine professionnelle, le licenciement abusif était spécialement sanctionné. Jusqu’à présent, l’article L.1226-15 du Code du Travail prévoit qu’un tel licenciement abusif l’employeur à payer des dommages et intérêts qui ne peuvent être inférieurs à 12 mois de salaire.

Un employeur ne peut licencier un salarié usé ou cassé par le travail sans avoir mis tout en ½uvre, de bonne foi, pour le reclasser. A défaut, il est durement sanctionné.

Source: www.juritravail.com