Prescriptions par un médecin du travail : l’employeur doit-il rembourser le salarié ?


La Cour de cassation a rendu, le 5 juillet dernier, un arrêt dont la solution surprend un peu.

A la suite de sa visite annuelle auprès de la médecine du travail, un technicien s’est vu prescrire un examen ophtalmologique. Le médecin du travail adresse une ordonnance à un confrère, expliquant que l’examen a eu lieu « dans le cadre de reconnaissance d’aptitude » et ajoute « pour les personnes appareillées, exiger une paire de lunettes supplémentaire ».

Source: business.lesechos.fr