Harcèlement moral : le manager qui ne réagit pas est fautif. Par Magali Baré, Consultante.


Les cadres de direction qui laissent perdurer le comportement inacceptable de leur supérieur hiérarchique sans prendre aucune mesure pour le faire cesser commettent une faute qui justifie leur licenciement, distincte de la faute commise par l’auteur des faits. La Cour de cassation l’a clairement affirmé dans un arrêt du 8 mars 2017 concernant la responsable RH d’un magasin.

Source: www.village-justice.com