De nouvelles recommandations pour améliorer les conditions de travail des égoutiers


Au mois de juin 2016, l’Anses publiait une expertise sur les expositions et les risques sanitaires spécifiques auxquels les égoutiers sont soumis, concluant à l’existence d’effets sanitaires à long terme liés aux conditions de travail dans les égouts. L’Agence présente ce jour des résultats complémentaires, issus d’une campagne de mesures d’agents biologiques potentiellement présents dans l’air des égouts parisiens, réalisée par la Caisse régionale d’assurance maladie d’Ile de France (CRAMIF). Les résultats de cette campagne confirment que le réseau de collecte dans lequel évoluent quotidiennement les égoutiers est un milieu insalubre, constat déjà réalisé lors de l’analyse des données d’exposition à des polluants chimiques publiée dans l’avis de juin 2016. L’Agence recommande une série de mesures techniques et organisationnelles afin de réduire l’exposition des travailleurs.

Source: www.anses.fr