Les perturbateurs endocriniens font toujours débat


Alors que le Parlement européen s’apprête à voter sur la définition des perturbateurs endocriniens proposée par la Commission européenne, certains députés affichent déjà leur opposition. Et plusieurs études viennent confirmer leur dangerosité.

Ça chauffe pour les perturbateurs endocriniens (PE) ! Fin septembre, la commission environnement du Parlement européen s’est opposée à la définition de ces substances proposée par la Commission européenne, critiquée par certains milieux scientifiques. Les députés contestent notamment le statut dérogatoire accordé à certains insecticides. Cette objection influencera-t-elle le vote en session plénière du Parlement, pour ou contre cette définition, qui doit avoir lieu demain mercredi 4 octobre ? A voir. Evénement plutôt rare, des lobbyistes de Monsanto se sont vu également récemment refuser l’accès au Parlement, suite à une décision de ce dernier.

Source: www.sante-et-travail.fr