Des salariés privés de suivi


C’est un coup supplémentaire porté à la santé des salariés. Depuis le 1er octobre, date de l’entrée en vigueur des ordonnances réformant le Code du travail, le compte pénibilité, régulièrement dénoncé par les organisations patronales, est devenu le compte professionnel de prévention. Le changement n’est pas seulement nominatif. Quatre critères ont été écartés : le port de charges lourdes, les postures pénibles, les vibrations mécaniques et les risques chimiques. En retirant ce dernier critère du compte de prévention, le gouvernement dégage les employeurs de leur obligation de rédiger des « fiches pénibilité » permettant la traçabilité de l’exposition des salariés à la présence d’agents chimiques dangereux, relève « Les Echos ». Une mesure qui ne va pas dans le sens des salariés mais qui pourrait également pénaliser l’employeur, qui a l’obligation de préserver la santé de ses salariés, rappelle le quotidien. 

Source: www.alternatives-economiques.fr