Ignorance scientifique et inaction publique, Les politiques de santé au travail


Sait-on qu’entre 14 000 et 30 000 nouveaux cas de cancers professionnels se déclarent chaque année ? N’est-il pas surprenant que l’activité économique soit la cause de milliers de malades et de morts et que personne n’en parle ? Comment expliquer qu’à l’exception du scandale de l’amiante, la question des substances toxiques et processus industriels dangereux soit éludée du débat public ?
En sociologue, Emmanuel Henry s’interroge sur les mécanismes qui aboutissent à cette occultation et analyse la façon dont s’élaborent, en silence, les politiques de santé au travail en France. Il montre en quoi les instruments et les dispositifs de gestion des risques professionnels sont aujourd’hui conçus par et pour des experts, ce qui rend leur appropriation par les représentants salariaux et par les citoyens très difficile. Devenus invisibles par méconnaissance, voire par production volontaire d’ignorance scientifique par les industriels, ces risques disparaissent purement et simplement des radars officiels, et c’est l’inaction publique qui l’emporte.

Source: www.pressesdesciencespo.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s