La situation d’aidant : un « handicap indirect » pour les salariés


Quel est l’impact du statut d’aidant de certains salariés sur leur travail, leur maintien dans l’emploi et leur santé ? C’est la question à laquelle ont tenté de répondre des médecins du travail, infirmiers et assistants de service social de l’ACMS qui se sont associés pour mener une étude épidémiologique en Île-de-France.
En France, près de quatre millions de personnes aideraient régulièrement un proche malade, en situation de handicap ou de dépendance. Près de la moitié de ces « aidants » exercent une activité professionnelle. Les services de santé au travail sont confrontés à ces salariés en proie à des difficultés du fait de leur situation d’aidant non professionnel. Ils s’en ouvrent souvent aux médecins, infirmiers et assistants sociaux du travail. Pour apprécier le retentissement de la situation d’aidant non professionnel sur le travail et la santé, les équipes de l’ACMS ont réalisé une étude médico-sociale. A partir de deux enquêtes (quantitative et qualitative) menées en 2015, ils ont montré que la situation d’aidant constitue un « handicap indirect » pour les salariés parce que l’incidence sur leur vie personnelle et professionnelle est réelle et qu’ils négligent leur propre santé.

Source: www.acms.asso.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s