Santé au travail : comment le bruit est-il pris en compte dans les lieux de travail aujourd’hui ?


Qui dit bruit au travail, dit qu’il faut nécessairement distinguer la nature et l’intensité du bruit de l’espace de travail de l’activité même des salariés exposés. D’une part, la problématique du bruit au sens du code du travail ou du tableau 42 des maladies professionnelles est essentiellement présente dans le monde industriel et celui du BTP. Dans ces cas, l’employeur a l’obligation de s’assurer que les valeurs limites fixées par l’article L4121-2 et par les articles R. 4213-5 à R. 4213-6 et d’autre part par les articles R. 4431-1 à R. 4437-4 du Code du travail, sont bien respectées. Ces valeurs visent avant tout le risque auditif et la protection de notre sens le plus puissant : l’ouïe. Une exposition longue et insidieuse – car souvent sous estimée par le salarié lui-même – peut conduire à une surdité plus ou moins complète ou à un risque d’accident (éclatement du tympan par exemple sous l’effet d’un bruit très violent).

Source: www.construction21.org