Ne pas indiquer les motifs d’un refus de postes de reclassement n’est pas abusif


Un salarié est engagé le 24 janvier 1994 par une entreprise générale de bâtiment, en qualité de couvreur.
Victime d’un accident du travail, le salarié est déclaré, à l’issue d

Source: www.legisocial.fr