L’impact psychique du stress chez l’infirmier. – Faustine Dhaneus


Ce mémoire représente l’accomplissement de ces trois années de formation et il en est à l’image : très enrichissant. Durant ces trois années, ce métier m’a effectivement appris énormément de choses sur les autres et sur moi-même.

Mais comme tous les métiers, il possède ses avantages et ses inconvénients. Et face à certaines situations, je me suis parfois demandée comment ce métier, que l’on a, je suppose, tous choisi parce qu’il nous plaisait, pouvait être générateur de souffrance.

A travers ce travail de fin d’études, j’ai choisi d’aborder un sujet dans lequel je souhaiterais évoluer à la suite de l’obtention de mon diplôme d’état d’infirmier : celui de la santé au travail. Durant mon parcours, je me suis à de nombreuses reprises interrogée sur le rôle préventif de l’infirmier en santé au travail, sur la qualité de vie au travail et sur les risques psycho-sociaux.

Tout au long de mon mémoire, j’ai souhaité mettre en exergue l’impact du stress sur le soignant. Pour ce faire, je suis partie de deux situations vécues lors de mes stages qui m’ont fait m’interroger davantage encore sur les conséquences du stress.

Dans une première partie, j’exposerai le fruit de mes recherches théoriques. Je décrirai tout d’abord le cadre contextuel qui entoure le stress professionnel et plus globalement la santé au travail. Puis j’évoquerai les caractéristiques du stress et le concept de la souffrance au travail en lien avec mon hypothèse de recherche.

Dans une deuxième partie, je m’attarderai à répondre à ma question de recherche à travers divers entretiens que je suis allée réaliser sur le terrain. Pour cela, j’expliquerai ma méthodologie d’entretien puis j’analyserai les résultats. Ces analyses me permettront de valider ou non mon hypothèse de recherche.

Dans une dernière partie je réaliserai la synthèse de mon enquête exploratoire puis je conclurai ce mémoire.

Source: memoireonline.com