Suicide d’un neurochirurgien : l’organisation hospitalière en cause ?


Grenoble, le vendredi 3 novembre – La direction du CHU de Grenoble a annoncé dans un communiqué le « décès brutal d’un neurochirurgien dans la nuit de mercredi à jeudi ». Le praticien de 36 ans « très apprécié par l’ensemble des équipes et reconnu par les étudiants comme un excellent enseignant » a ainsi été découvert mort au petit matin dans le bureau des infirmiers de son service, une seringue contenant des traces de curare et d’insuline à ses côtés. Une ultime lettre dans laquelle le praticien évoquait des problèmes personnels a également été retrouvée. 
Une cellule d’urgence médico-psychologique a été activée et une réunion du comité d’hygiène, sécurité et des conditions de travail (CHSCT) s’est tenue au Centre hospitalier Grenoble Alpes ce matin.

Source: www.jim.fr