Décret n° 2017-1814 du 29 décembre 2017 fixant les modalités de l’abondement du compte personnel de formation des victimes d’accident du travail ou de maladie professionnelle


Publics concernés : assurés du régime général et des régimes des salariés et des non-salariés des professions agricoles, organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA), employeurs, Caisse nationale de l’assurance maladie (CNAM), Caisse centrale de mutualité sociale agricole (CCMSA).
Objet : modalités du droit à la formation qualifiante pour les victimes d’un accident ou d’une maladie d’origine professionnelle dont le taux d’incapacité permanente atteint un certain seuil.
Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le lendemain de sa publication, à l’exception des dispositions relatives à la reconversion professionnelle (articles 3 et 4) qui sont applicables aux victimes d’accident du travail ou de maladie professionnelle dont les taux d’incapacité permanente sont notifiés à compter du 1er janvier 2019.
Notice : le décret définit les conditions relatives à l’accès au droit à la formation des victimes d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle en vue d’une reconversion professionnelle. Il précise le champ des assurés éligibles, qui ne peuvent bénéficier que d’un seul abondement du compte personnel de formation pour un même accident du travail ou maladie professionnelle, les formalités de demande, le crédit d’heures attribué au titre de la prise en charge de la formation demandée par la victime, la période durant laquelle le droit est ouvert, la nature des formations autorisées, le plafond horaire de prise en charge des frais de formation par la branche des accidents du travail et des maladies professionnelles, ainsi que les conditions d’accès des organismes de sécurité sociale concernés aux données à caractère personnel incluses dans le traitement automatisé nécessaire au fonctionnement du compte personnel de formation.

Source: www.legifrance.gouv.fr