La prévention de la désinsertion professionnelle des salariés malades ou handicapés – IGAS – Inspection générale des affaires sociales

Il n’existe pas de mesure directe du nombre de salariés risquant de perdre leur emploi à court ou moyen terme en raison d’un problème de santé ou d’un handicap, mais ce sont vraisemblablement un à deux millions de salariés qui sont exposés à ce risque, soit 5 à 10% d’entre eux.
La mission de l’IGAS a dressé un état des lieux des dispositifs visant à faciliter le maintien de ces salariés à leur poste de travail, leur reclassement sur un autre poste ou un reclassement externe, sans attendre un licenciement pour inaptitude. Si les salariés et leurs employeurs sont les acteurs principaux d’une politique de maintien en emploi, celle-ci mobilise aussi de très nombreux intervenants : services de santé au travail, organismes de sécurité sociale, médecins et services hospitaliers, services médico-sociaux, organismes financés par les fonds pour l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés ou par les fonds de la formation professionnelle.

Le rapport propose 30 recommandations opérationnelles au service de quatre objectifs :
 mieux informer et intervenir plus précocement pour repérer les difficultés et accompagner durablement les salariés concernés  ;
 mieux prendre en compte ces situations dans la politique de l’emploi et la réforme de la formation professionnelle, dans la perspective d’une sécurisation des parcours professionnels  ;
 renforcer l’investissement des services de santé au travail et mieux coordonner les acteurs  ;
 améliorer certains dispositifs existants et expérimenter de nouvelles formes d’intervention.

Source: www.igas.gouv.fr

 La prévention de la désinsertion professionnelle

La prévention de la désinsertion professionnelle est une nécessité à la fois sociale et économique, qui devient d’autant plus importante que les carrières ont et vont avoir tendance à s’allonger du fait de la réforme des retraites. La désinsertion professionnelle peut survenir à la suite d’un accident ou d’une maladie, professionnelle ou non, qui entraine une difficulté dans le maintien de l’emploi précédent inchangé, ou de façon plus sournoise, à la suite d’une altération plus progressive de la santé du travailleur.

Source: www.officiel-prevention.com

Face à l’augmentation des arrêts maladie, la Sécu veut favoriser le retour au travail

Confrontée depuis trois ans à l’augmentation coûteuse des arrêts de travail, l’Assurance maladie vise 100 millions d’euros d’économies sur ce poste en 2018. Grâce à des contrôles renforcés, mais aussi en essayant de favoriser le retour au travail des assurés les plus en difficulté.

Source: www.la-croix.com

Agir pour éviter la désinsertion professionnelle | Paris

La prévention de la désinsertion professionnelle est un accompagnement au retour à l’emploi après un arrêt maladie, par l’Assurance Maladie

Reprendre une activité après un lourd accident et/ou un long arrêt maladie, ça se prépare, et pas seul. L’Assurance Maladie et ses partenaires assurent aussi une mission de prévention de la désinsertion professionnelle (PDP) après des assurés sociaux qui présentent un risque, en faveur du maintien dans l’emploi. Explications avec Samuel Laurier, Responsable de la cellule Partenariat à la Cpam de Paris.

Source: sante-pratique-paris.fr

Quebec | SST : deux stratégies payantes pour votre entreprise

« Dans le domaine de la santé et de la sécurité du travail (SST), des stratégies d’affaires peuvent être élaborées afin d’améliorer la rentabilité d’une entreprise, et ce, plus spécifiquement en matière de gestion des réclamations. Parmi les pratiques les plus efficaces se trouvent l’assignation temporaire et le partage de coûts.

L’assignation temporaire

L’assignation temporaire favorise le prompt retour au travail d’un employé qui a subi une lésion professionnelle, non encore consolidée. Cela permet d’assigner une tâche au travailleur sans aggraver sa condition en attendant qu’il devienne capable d’exercer son emploi ou un emploi convenable.

 

(…)

 

Le partage de coûts est une stratégie visant à améliorer l’aspect strictement financier des dossiers de lésions professionnelles. Une analyse du potentiel de partage ou de transfert de l’imputation devrait être faite de manière systématique dès qu’un dossier de lésion professionnelle est accepté par la CNESST. »

Source: www.lesaffaires.com

Asthme professionnel : comment réagir ?

« L’asthme est l’une des maladies respiratoires professionnelles les plus fréquentes. Or elle peut poser problème dans le maintien de l’emploi du salarié. Pour mettre en place des solutions efficaces, sa prise en charge précoce est indispensable. »

Source: www.prioritesantemutualiste.fr

Santé Travail en Limousin, Le dispositif Prévention de la désinsertion professionnelle (DPDP)

L’AIST 87 assure le suivi de 7100 entreprises et 64 000 salariés. En 2014, 498 avis d’inaptitude ont été prononcés par les médecins du travail.

De ce constat et en réponse à l’une des missions des Services de Santé au Travail, l’AIST 87 a mené une réflexion pluridisciplinaire pour mettre en place un dispositif de prévention de la désinsertion professionnelle.

Celui-ci se trouve inscrit dans la démarche de progrès AMEXIST III, le projet de service et le CPOM.

Anticiper la réflexion sur la prévention de la désinsertion professionnelle, harmoniser et protocoliser l’approche pluridisciplinaire et rationaliser le suivi médical individualisé sont les axes majeurs de la mise en place du dispositif.

Source: www.sante-travail-limousin.org