Santé au travail : sensibiliser les indépendants aux risques du métier

Chaque année, le RSI cible un secteur ou plusieurs métiers pour sensibiliser ses assurés sur les risques.

Les 2,8 millions d’indépendants cotisant au régime social des indépendants (RSI) n’ont pas de suivi médical imposé. Impossible donc d’évaluer les risques auxquels ils sont exposés au quotidien. D’où la création de «RSI prévention pro». Depuis 2012, ce programme de prévention des risques professionnels par métier a sensibilisé 400 000 cotisants de 22 professions : du BTP aux coiffeurs, en passant par les garagistes, vétérinaires ou exploitants de pressing.

«On ne donne pas de leçons, assure Patricia Vernay, responsable du pôle politique de santé et prévention à la caisse nationale du RSI. Les professionnels connaissent les risques, mais il y a une forme de déni. Certains pensent que ça ne va pas leur arriver, car ils ont l’expertise.»

 

Source: m.leparisien.fr

Olivier Torrès : Santé des dirigeants : « Un dialogue entre sourds et muets »

Pourquoi laisse-t-on souvent de côté la question de la santé des dirigeants ?

Pour des raisons historiques et sociologiques, tout d’abord. Les spécialistes de la santé au travail ont longtemps préféré s’intéresser au sort des autres catégories de la population active, comme en témoignent les travaux fondateurs de Louis René Villermé sur la condition ouvrière (1840) et la loi Desoille (1946), qui a institué la généralisation des services de santé pour les travailleurs salariés. L’autre motif de ce manque de considération vient des chefs d’entreprise eux-mêmes. Sous l’emprise d’une « idéologie du leadership » laissant peu de place aux manifestations de faiblesse, ils évoquent rarement leurs problèmes de santé. C’est un dialogue entre sourds et muets.

Quels sont les troubles les plus fréquents ?

Beaucoup de dirigeants de PME sont adeptes du « dormir moins pour travailler plus ». Ils se reposent approximativement 6 h 30 min par nuit, alors que le Français moyen s’accorde 7 h 15 min. A la longue, cette « dette de sommeil » atrophie la capacité à entreprendre et amplifie le risque de burn-out. Parmi les troubles musculo-squelettiques les plus fréquents, le dos arrive par ailleurs en première ligne, renvoyant au poids des responsabilités. On note également un fort sentiment de solitude, pouvant s’avérer ravageur pour la santé. La charge émotionnelle d’un licenciement est par exemple considérable dans une PME. Le chef d’entreprise prend et exécute seul la décision, qui concerne en général un collaborateur qu’il connaît personnellement. A l’inverse, dans les grands groupes, les décisions importantes sont souvent prises à plusieurs. Cela permet de se libérer psychiquement. Le surmenage est enfin un autre problème récurrent. Les patrons de PME travaillent en moyenne 55 heures par semaine, contre un peu plus de 38 heures pour la moyenne des Français. Idéalement, ils souhaiteraient ne travailler que 45 heures hebdomadaires, soit une journée de moins ! Cette surcharge de travail pèse sur la conciliation entre la vie professionnelle et la vie personnelle.

Source: www.lesechos.fr

La prévention des risques professionnels des jardiniers et paysagistes

La prévention des risques des travaux de création et d’entretien des espaces verts mérite une attention particulière pour la santé et la sécurité des paysagistes… Les risques sont en effet de plusieurs natures, physiques (manutentions lourdes, postures contraignantes, équipements à mains et motorisés coupants…), chimiques (produits phytosanitaires..) et biologiques (morsures, piqures d’animaux, allergies aux pollens…) et sont parfois négligés…

Source: www.officiel-prevention.com

La prévention des risques professionnels dans les fonderies

Les opérateurs de fonderie élaborent, des pièces volumineuses
en alliages pour des fabrications unitaires ou en séries,
artisanales ou mécanisées. De nombreux agents chimiques
dangereux sont utilisés : les affections respiratoires sont des maladies professionnelles préoccupantes pour les fondeurs, avec la possibilité d’apparition de cancers. Par ailleurs, la nature même des procédés
de fonderie à partir de métal en fusion exposent évidemment
à un risque de brûlure thermique par projection de métal
ou exposition aux rayon

Source: www.officiel-prevention.com

Les fiches INRS d’aides à l’évaluation des risques professionnels en GMS

Les fiches liées à la sécurité des lieux de travail (p2)

Les fiches liées à la sécurité lors de l’utilisation des matériels de transbordement (p2)

Les fiches liées à la sécurité lors de l’exécution de la tâche (p3)

Source: www.captainrisk.eu

Baromètre de la prévention des risques professionnels

« Ce baromètre des risques professionnels dresse un bilan global positif de la situation dans les entreprises françaises. Toutefois, il en ressort que la problématique des risques psychosociaux n’est pas encore bien maîtrisée. Le baromètre note également l’émergence de nouveaux modes de travail, sur fond de numérisation et de mobilité. »

Source: www.pratiquesensante.org

Asthme professionnel : comment réagir ?

« L’asthme est l’une des maladies respiratoires professionnelles les plus fréquentes. Or elle peut poser problème dans le maintien de l’emploi du salarié. Pour mettre en place des solutions efficaces, sa prise en charge précoce est indispensable. »

Source: www.prioritesantemutualiste.fr

La prévention des risques professionnels des employés de bureau

Les employés de bureau exercent un métier soumis à des contraintes physiques, organisationnelles et relationnelles susceptibles de générer des risques lorsque ces situations dangereuses ne font pas l’objet d’une prise de conscience et de mesures de prévention adéquates, ce qui est fréquent.

Source: www.officiel-prevention.com